L'émancipation de la Soap Box allait faire des émules en Europe et notament en Allemagne à la fin de la Seconde guerre mondiale.

   C'est ainsi que deux entreprises françaises Renault et Havas vont relever le défi d'implanter cette activité en France par le biais d'une compétition : le derby automobile des moins de 15 ans.



    Pratiquées dans toute la France, les caisses à savon comptaient de plus en plus de passionnés.
Ce championnat visait à faire valoir les qualités manuelles des enfants.
   


   Construisant et pilotant eux-mêmes leurs bolides, ils pouvaient s'amuser tout en respectant un réglement qui avait été établi.

    Ce réglement n'autorisait ni aux caisses d'avoir des freins portant sur les 4 roues, ni d'avoir des roues gonflable, ni d'avoir de roulement à billes; ce qui rendait le challenge d'autant plus difficile .


   Les éliminatoires se déroulaient dans chaque région. Les vainqueurs se retrouvaient plus tard pour courir la finale à Paris.
Le vainqueur de cette finale devenait le champion de France du Derby automobile des moins de 15 ans.

    De plus, le gagnant avait le droit de participer à un ultime duel contre le champion américain de la Soap Box derby.




    Sa récompense n'était pas moindre :
il gagnait une Renault 4 cv, d'une valeur de 500 000 fr. et un compte de 200 000 fr. (tout cela en ancien francs !).